Rien qu’un soir.

« Viens me voir rien que pour te dire que je t’aime, que la mort nous à peut-être séparer, mais que pour rien au monde je t’oublierais.. »

Viens me voir. Rien que pour entendre ton rire une dernière fois. Rien que pour voir l’éclat de joie omniprésente dans ton regard. Rien que pour voir tes lèvres former le plus beau des sourires. Rien que pour parler de tous et de rien avec toi. Rien que pour te dire tout ce que je n’ai pas su te dire. Toutes ces choses inavouées et tous cette amour cacher. Viens me voir rien que pour te dire que je t’aime, que la mort nous à peut-être séparer, mais que pour rien au monde je t’oublierais. Nous nous mettrons assises au clair de lune et tu me montreras où se trouve ton étoile. Je retiendrais l’emplacement exact, et chaques jour je te raconterais mes journées, je rirais. Parfois je pleurerais. Mais peu m’importe je sais que je serais écoutée. Allonger sous une nuit surement plus belle que n’importe quelle autres nuits, je te tiendrais probablement la main, tu pourras sentir à travers ce geste tous le bonheur que ta présence m’apporter, et tous ce vide que tu as laissé… Te revoir rien qu’un soir, rien que pour te faire ces aux revoirs que la vie ne nous as pas laissé le temps de faire.

12 commentaires sur « Rien qu’un soir. »

  1. Un bien joli poème. Tes écrits nous transportent à chaque fois. Merci pour ce partage. Gros bisous. PS : aurais-tu un peu de temps devant toi pour lire mon dernier écrit histoirescecile13.wordpress.com/2017/03/24/pour-leternite/ merci à toi et gros bisous

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s