Amoureuse de l’amour

Laissez-moi en vouloir à quiconque personne désireuse d’entrer dans ma vie. Car une arrivée et signe de départ.

Laissez-moi en vouloir à la terre entière, pleurer de tout mon corps jusqu’à en sentir mon cœur noyer. Laissez-moi en vouloir à quiconque personne désireuse d’entrer dans ma vie. Car une arrivée et signe de départ. Laissez-moi dire c’est choses noires qui me hantent, cette colère qui me bouffe, et crier éternellement dans le plus grand des silences.

Laissez-moi aimer à en perdre la raison, ne voir que par lui. M’inventer un peu d’espoir afin de ne pas totalement sombrer dans le noir. Laissez-moi m’accrocher, me coller, ne faire plus qu’un avec l’invisible. Lui courir après, lui hurler dessus, le haïr, le désirer, le ressentir. Laissez-moi le respirer, même si à chaque bouffer je me sens crever.

Laissez-moi sombrer, me ramasser sur le sol le plus douloureux qui puisse exister. Laissez-moi saigner, avoir mal jusqu’au plus profond de mes entrailles. Détruire tout ce que j’entreprends, espérer ou rêver. Regardez- moi me briser, m’achever, rejoindre mon cœur noyé. Regardez- moi nager à contre-courant, m’arrêter soudainement, pour rejoindre le fond.

Laisser moi juste être : « Follement amoureuse de l’amour.  »